Mein Warenkorb

Comment embouteiller du vin ?

La mise en bouteille n'est pas compliquée. Il vous faut un peu de matériel et quelques recommandations...

Que vous fassiez votre propre vin ou que vous l'achetiez en vrac auprès de producteurs, de cavistes, de coopératives, la mise en bouteilles est une opération minutieuse mais assez simple et qui nécessite peu de matériel. 

Elle demande toutefois de respecter certaines règles :
  • · une hygiène irréprochable à chaque étape pour écarter tous risques de contamination microbienne et préserver ainsi toutes les qualités organoleptiques du vin,
  • · de le mettre en bouteilles en une seule fois pour éviter le plus possible son oxydation,
  • · de réaliser l'embouteillage par temps sec et frais,
  • · la température du vin doit se situer entre 16 et 21 °C.
  •   

    Et de suivre les étapes suivantes :   


    1/ Rinçage obligatoire

    Que vos bouteilles soient neuves ou qu'elles aient déjà été utilisées, cette étape n'est pas à négliger. Une bouteille mal rincée peut dégrader votre vin.
    Elle se fait à l'aide d'un goupillon, ou plus pratique et efficace, avec un lave-bouteille.
    Ensuite, laissez-les sécher sur un égouttoir à bouteilles, indispensable. Celui-ci est parfaitement étudié pour que les bouteilles sèchent correctement tête en bas.
    Il ne doit pas rester une goutte d'eau.  


    2/ Remplissage en douceur

    Remplissez vos bouteilles sans brusquer votre vin. Ne le faites jamais couler directement dans le fond de la bouteille. Le vin est vivant, il faut le ménager. Inclinez la bouteille pour qu'il s'écoule doucement le long de la paroi.
    L'idéal lors de cette étape est l'utilisation d'ustensiles à arrêt automatique. Leurs avantages : le remplissage stoppe au niveau réglé et vous pouvez passer d'une bouteille à l'autre proprement.
    Un entonnoir à arrêt automatique est parfait si le contenant est équipé d'un robinet ou s'il ne dépasse pas les 10 litres. Plus grand ou dans une bonbonne, préférez une tireuse à poumon automatique, la tâche sera bien plus aisée. Pour des mises en bouteilles plus importantes, une remplisseuse automatique fonctionnant par gravité sera plus efficace.
    Laissez un dégarni, c'est-à-dire un vide entre la surface du vin et le bouchon. Prévoyez donc un espace de la longueur du bouchon plus un centimètre. Il permet de laisser assez de place au vin pour se dilater lors d'une augmentation de température.   


    3/ Bouchage traditionnel

    Pour cette étape, équipez-vous :
    d'une boucheuse manuelle, pour insérer les bouchons sans trop d'effort, de façon régulière. Assurez-vous qu'elle soit robuste et bien stable en la choisissant.
    Des bouchons de liège neufs et de qualité. Ne lésinez pas sur celle-ci, elle est déterminante pour la bonne conservation du vin. Le liège est toujours l'obturateur le plus utilisé. Il est apprécié pour ses propriétés uniques : naturellement imperméable, compressible, résistant, un parfait isolant et il possède une bonne élasticité...
    Certains bouchons de liège possèdent une finition « super-glisse » leur permettant d'être enfoncés à sec, d'autres vont nécessiter un trempage dans une eau tiède pendant une quinzaine de minutes avant utilisation.
    Placez le bouchon dans la chambre de compression, réglez la hauteur et centrez la bouteille sur le socle. Exercez une pression constante et lente pour qu'un maximum d'air s'échappe du goulot pendant l'opération. Le bouchon doit effleurer le bord du goulot.  


    4/ Surbouchage pour plus de protection

    Pour protéger les bouchons d'éventuels parasites ou qu'ils ne se dessèchent, vous pouvez au choix cacheter le goulot de la bouteille en les trempant dans de la cire chaude ou le recouvrir d'une capsule de surbouchage thermorétractable.   


    4/ Etiquetage

    Il va vous permettre d'identifier facilement vos vins : année, origine...  

    Laissez vos bouteilles debout 24 heures avant de les coucher dans votre cave, votre cellier.   


    5/ Stockage au frais et au calme

    Conservez vos bouteilles couchées dans des casiers, les bouchons de liège demandent à être en permanence en contact avec le vin pour rester humide.
    Stockez-les dans un espace dédié, offrant tous les critères nécessaires à la bonne conservation de votre vin, soit :
  • · une température ambiante entre 10 et 14 °C,
  • · une bonne hygrométrie située aux alentours de 70 %
  • · il ne faut pas qu'il y ait de vibrations, d'odeurs (ex : solvants, chaudière à fioul...) ni trop de variations de température et l'éclairage de la pièce doit être doux.
  •  

    Attendez quelques mois avant d'ouvrir une des bouteilles. La plupart des vins ont besoin de repos, de « s'habituer » à leur nouveau conditionnement, cette période est appelée « la maladie de la bouteille ». Ils ont besoin de ce temps pour retrouver toutes leurs qualités après avoir été manipulés. 
    Meine Bewertung abgeben

    Wählen Sie zur Bewertung dieses Produkt bitte eine Note zwischen 1 und 5 durch Klicken auf die Sterne

    * Die mit einem Sternchen markierten Felder müssen ausgefüllt werden.
    Für Fragen oder Beschwerden nutzen Sie bitte das dafür vorgesehene Formular .